En fin de semaine dernière, l’équipe aquariologie d’Océanopolis a procédé au transfert d’un animal surprenant. C’est en réserves, dans les coulisses du parc, qu’évoluait depuis quelques temps une raie bouclée (Raja clavata) singulière. Cet animal est atteint d’albinisme, une anomalie génétique qui affecte la pigmentation et se caractérise par un déficit de production de mélanine. Elle vient de rejoindre l’un des bassins du pavillon Bretagne.

 

Du Marinarium à Océanopolis

C’est au Marinarium de Concarneau que cet animal avait été confié par un pêcheur de la région. Un spécimen rare qui avait su retenir l’attention de ce professionnel et qui avait donc trouvé sa place au sein de la structure concarnoise. Après une acclimatation difficile : « Elle n’arrivait pas à s’alimenter. Elle était dans le grand aquarium et, relativement farouche, elle était peut-être gênée par les autres poissons. » explique Sébastien Cadiou, Responsable du Marinarium, l’équipe a pris la décision de transférer l’animal vers Brest. À Océanopolis, l’animal a été placé dans un bassin de taille moyenne peuplé d’araignées de mer et de seiches. « La cohabitation se passe bien et la raie s’alimente correctement depuis qu’elle a intégré le pavillon Bretagne » explique Dominique Barthélémy, Conservateur adjoint en charge du milieu vivant à Océanopolis.

Un animal rare

Si l’albinisme est une mutation génétique qui rend la survie des animaux atteints difficile dans le milieu naturel, elle est sans conséquences au sein d’une structure comme Océanopolis. En effet, chez certaines espèces la blancheur des animaux albinos rend leur camouflage moins efficace et ils deviennent donc des proies plus faciles. Cette raie bouclée a été placée dans un bassin adapté à ses besoins et dans lequel elle n’aura pas de prédateur. Elle y rejoint le seul autre pensionnaire albinos du parc de découverte des océans : une araignée de mer.

RAIE BOUCLÉE (Raja clavata) • Nom vernaculaire : raie bouclée

Répartition géographique : Océan Atlantique Est, mer du Nord, mer Méditerranée, mer Noire
• Régime alimentaire : petits poissons de fond, mollusques et crustacés
• Taille maximum : 1,20 m de long pour les femelles, 70 cm pour les mâles
• Signe particulier : possède des épines cornées sur sa face dorsale d’où son nom « clavata » qui signifie garni de clous, de piquants

Découvrez le transfert de cette raie surprenante en images : https://www.facebook.com/oceanopolisbrest/videos/515368128941728/

Pour suivre toute l’actualité des aquariums de France, likez notre page Facebook!